Navigation – Plan du site

28-29 | 2003
Ateliers et dépôts du Matériel ferroviaire

Revue d'histoire des chemins de fer, 28-29
Informations sur cette image
Format 160 X 240 - 612 pages
ISBN 0996-9403

À la suite de la commission « Histoire des dépôts du Matériel » de l’AHICF, qui s’est réunie de 1991 à 1997 et dont les travaux ont été publiés, cet ouvrage s’intéresse à ce secteur particulier de l’activité et de l’industrie ferroviaires que sont les ateliers du Matériel, usines de construction, de réparations, d’entretien, de maintenance du matériel ferroviaire et les dépôts, chargés de la gestion, du ravitaillement, de l’entretien de ce matériel en exploitation. Manifestation précoce de la grande entreprise industrielle, les uns et les autres sont devenus l’emblème des métiers cheminots, dont les représentations privilégient le lien de l’homme et de la machine.
Ces établissements, qui ont été très nombreux et ont employé une fraction importante des travailleurs du rail, ont joué un rôle économique reconnu. Ils ont été l’un des lieux du passage des anciens métiers, avec leurs traditions, à l’organisation du travail. Leur présence a façonné des villes et décidé de leur développement. La constitution d’une « société cheminote » est née en bien des cas de ces concentrations d’ouvriers du rail, qui lui ont donné, ainsi qu’au mouvement social cheminot, des traits caractéristiques.
Lieu de conservatisme des pratiques et des savoir-faire perpétués par l’apprentissage ou champ de l’innovation technique et gestionnaire ? Monde à part ou archétype de la corporation cheminote ? Friches industrielles sans avenir urbain ou patrimoine en devenir ?
Historiens de l’économie, des entreprises, des techniques, du social, ethnologues, sociologues du travail et des organisations, spécialistes de l’histoire urbaine, du patrimoine industriel ont été invités à répondre à ces questions à l'occasion du 10e colloque de l'AHICF, réuni en Arles en avril 2002.