Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Ce recueil d’articles témoigne de plus de dix années de travaux. Ceux, d’abord, menés dans le cadre de l’Action de coopération scientifique et technique « Transports » COST 340 encadrée et financée par la Commission européenne de 2000 à 2005 et coordonnée par l’AHICF : des chercheurs de dix-sept pays ont été encouragés à travailler ensemble sur le thème « Vers un réseau européen intermodal : les leçons de l’histoire », qui fut le titre du colloque de clôture reçu par le ministère de l’Écologie du 13 au 15 juin 2005. Plusieurs articles sont issus de ces rencontres et ont été présentés, dans une première version, lors de ce colloque.

2Autre axe de comparaison et d’émulation, où l’intermodalité ne s’est que récemment invitée : la vitesse. Vitesse des véhicules, mais aussi vitesse du voyageur, vitesse du déplacement pris dans son ensemble. L’AHICF a privilégié ce thème transversal dans son programme scientifique 2008-2013 : ce sont les articles issus des communications présentées lors de la journée du 10 juin 2010 reçue par le Musée des Arts et métiers, « Vitesse ferroviaire, gestion du temps et construction des territoires », qui sont rassemblés ici.

3L’ensemble des textes a bénéficié des avis du Comité éditorial de la Revue d’histoire des chemins de fer, constitué en 2010. Deux avis (auteur et rapporteur conservant l’anonymat) sont exprimés sur chaque texte soumis et des modifications apportées par les auteurs en fonction des évaluations et orientations des rapporteurs. Une présentation des références bibliographiques en accord avec ces procédures a été également adoptée. Parallèlement, la revue est désormais publiée sous forme électronique sur le portail OpenEdition à l’adresse http://rhcf.revues.org/​, où seront bientôt disponibles tous les numéros parus depuis vingt ans. Cet effort, qui a demandé un investissement financier et humain de grande ampleur à l’échelle de nos moyens et des autres projets de l’AHICF, a certes pour rançon le délai imparti à la parution du présent volume, mais c’est une étape aussi importante que nécessaire que nous sommes heureux d’avoir franchie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Avant-propos », Revue d’histoire des chemins de fer, 42-43, 2012, p. 5. ISSN 0996-9403

Référence électronique

« Avant-propos », Revue d’histoire des chemins de fer [En ligne], 42-43 | 2012, mis en ligne le 14 novembre 2014, consulté le 27 juin 2017. URL : http://rhcf.revues.org/1516 ; DOI : 10.4000/rhcf.1516

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page